PDG/Législatives : Quand les potentiels candidats veulent marquer leurs territoires

PDG/Législatives : Quand les potentiels candidats veulent marquer leurs territoires

Difficile de croire qu'il n'existe aucun lien entre le regain d'activités des cadres du Parti démocratique gabonais sur le terrain et les élections législatives prévues pour avril prochain. UN constat s'impose. Depuis la fin des séminaires organisés par le secrétariat exécutif du Parti démocratique gabonais (PDG), on assiste à un regain d'activités des cadres de cette formation politique sur le terrain. Pour preuve, il ne se passe plus une semaine sans que les membres du Comité permanent et du Bureau politique ne multiplient sorties et autres marques d'attention à l'endroit de leurs bases respectives. Le week-end écoulé, dans une dynamique unitaire et solidaire, Emmanuel Issoze Ngondet et Alain-Claude Bilie-By-Nze ont séjourné à Makokou, chef-lieu de la province de l'Ogooué-Ivindo, pour, entre autres, inaugurer une école primaire, récompenser les meilleurs écoliers et remettre un important lot de matériels aux chefs d'établissement secondaires de cette ville. Dans le même temps, à plusieurs centaines de kilomètres de là, Jean-Pierre Oyiba communiait, au stade de Franceville, avec les populations de sa circonscription électorale. Dans la Ngounié, Yves-Fernand Manfoumbi exprimait sa reconnaissance à sa base politique, tout en distribuant des matériaux de construction aux habitants d'un certain nombre de quartiers du chef-lieu du département de la Dola (Ndende). Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complèteRetournez à la rubrique Gabon politique GabonStandard (Image)

Lire l'article en entier

Related Posts

Mnangagwa prêt à succéder à Mugabe à la tête d’un Zimbabwe ruiné
Cameroun, Habitat: Le gouvernement torpille un projet de 5000 logements
Message du Commissaire Paix et Sécurité, délivré au nom du Président de la Commission de l’U nion africaine à l’occasion de la Conférence des Chefs d’Etat du G5 Sahel Niamey, 06 fév