Conflit agriculteurs-éleveurs: le Nigeria déploie des troupes

Conflit agriculteurs-éleveurs: le Nigeria déploie des troupes

L’armée nigériane a annoncé mercredi qu’elle enverrait des troupes dans les Etats instables du centre du pays pour mettre fin aux violences entre agriculteurs et éleveurs qui ont fait des centaines de morts ces dernières semaines. Le déploiement de l’armée, qui doit commencer le 15 février et se poursuivre jusqu’au 31 mars, vise à enrayer les « affrontements entre éleveurs et paysans et les attaques contre des membres innocents de nos communautés par des milices armées, en particulier à Benue, Taraba et Nasarawa », a déclaré dans un communiqué un haut responsable militaire, le général David Ahmadu. L’envoi de soldats doit également permettre de lutter contre le « banditisme armé, le kidnapping et le vol de bétail » dans les Etats de Kaduna et de Niger, ainsi que la criminalité à Kogi. Les violences et le banditisme « se poursuivent sans répit dans ces Etats malgré les efforts des agences de sécurité pour y mettre un terme », a ajouté le général Ahmadu, chef de l’entraînement et des opérations de l’armée nigériane. Les opérations comprendront « des raids, des opérations de bouclage et de perquisition, des exercices anti-enlèvement, des barrages routiers, des points de contrôle et des démonstrations de force ainsi que des activités humanitaires ». Il n’a toutefois pas précisé les effectifs militaires qui doivent être déployés dans le centre du pays. Selon Amnesty International, 168 personnes ont été tuées dans des violences intercommunautaires entre éleveurs et agriculteurs depuis le début de l’année, dont une centaine dans le seul Etat de Benue. L’ONG de défense des droits de l’Homme a averti que le conflit connaissait une « escalade » en train d’échapper au contrôle des autorités nigérianes. L’administration du président Muhammadu Buhari – peul musulman issu du Nord, comme la plupart des éleveurs – est très critiquée pour sa passivité face à la multiplication des violences contre les agriculteurs majoritairement chrétiens. Lors d’une rare déclaration sur le sujet, le chef de l’Etat a affirmé mardi que son gouvernement travaillait « jour et nuit pour assurer le retour de la paix et de la stabilité ». « Nous avons déployé des ressources supplémentaires dans toutes les zones touchées pour faire régner la loi et l’ordre », a-t-il ajouté lors d’un déplacement à Lafia, la capitale de l’Etat de Nasarawa. « Les attaques menées par de présumés éleveurs et autres bandits ne seront pas tolérées. J’appelle tous les Nigérians à s’abstenir de représailles ». Ce conflit pour l’accès à la terre et aux ressources, exacerbé par le réchauffement climatique et la désertification, oblige les éleveurs nomades à migrer vers le Sud pour nourrir leur bétail. Attaques et représailles menées par des milices des deux bords ont ainsi fait des milliers de morts ces dernières années (plus de 2.500 en 2016, selon un rapport récent du International Crisis Group), en faisant le conflit actuel le plus meurtrier, devant l’insurrection du groupe jihadiste Boko Haram dans le Nord-Est. Cet article Conflit agriculteurs-éleveurs: le Nigeria déploie des troupes est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Lire l'article en entier

Related Posts

Cameroun: United Bank of Africa brise les barrières économiques avec UBA Connect
Cameroun, Rentrée solennelle à l’ENAM: BON A SAVOIR
COMMUNIQUE DE PRESSE: Le Président de la Commission de l'Union africaine demande instamment à toutes les parties prenantes malgaches de faire preuve de retenue et du sens élevé des responsabilités, ainsi qu’&a