La firme française Sofreco retenue pour la réforme institutionnelle de la CEEAC pour un montant de 511 millions FCFA

La firme française Sofreco retenue pour la réforme institutionnelle de la CEEAC pour un montant de 511 millions FCFA

Le Comité de pilotage de la réforme institutionnelle de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) s’est réuni les 5 et 6 février à Libreville, au Gabon, pour évaluer les offres concernant le recrutement d’un cabinet pour les besoins de la cause. Selon le compte-rendu de cette réunion en territoire gabonais, il est indiqué que, des sept dossiers de candidature reçus, seule la firme française a obtenu la note de 83,78 points, supérieure à la note minimale qui est de 80 points sur 100. Le Comité a alors procédé à l’analyse de la proposition financière de Sofreco. Il en résulte que celle-ci s’élève à 644,09 millions FCFA, hors douanes. Mais, indique la CEEAC, étant donné que la provision prévue pour le projet de la réforme s’élève à 498,9 millions FCFA, le Comité a demandé au secrétariat technique de se rapprocher de Sofreco, en vue d’obtenir la réduction de son offre financière. Cette démarche a permis d’obtenir de la firme une nouvelle proposition de 511,07 millions FCFA qui servira de base de négociations.

Lire l'article en entier

Related Posts

Patrick Armand Pognon, Alain Oroula : deux avocaillons ennemis de l’alternance générationnelle ivoirienne : réflexions sur une émission télévisée téléguidée contre le leader Guillaume S
TFM a produit 213 000 tonnes de cuivre en 2017
Eboulement des terres au bord du lac Albert : 150 personnes manquent à l’appel