ACR : Ben Moubamba et sa "majorité de progrès"

ACR : Ben Moubamba et sa "majorité de progrès"

Il s'agit d'un nouveau concept politique récemment lancé par le président de l'Alliance pour le changement et le renouveau (ACR). L'ancien vice-Premier ministre effectuait ainsi son retour sur la scène, depuis qu'il a observé une grève de la faim pour combattre "l'État-PDG" et la "sorcellerie politique". CELA faisait un bon moment que le président de l'Alliance pour le changement et le renouveau (ACR), Bruno Ben Moubamba, n'avait plus fait parler de lui. L'homme a récemment rompu son silence. C'était au terme d'une rencontre avec le vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou, où il a dévoilé son ambition de constituer une ''majorité de progrès''. Il s'agit, selon lui, d'un concept censé rassembler, à l'Assemblée nationale, ''les meilleurs de l'opposition, du pouvoir, de la société civile et de la diaspora''. Cela au lendemain des élections législatives à venir. De même, le concept vise à mettre fin à ''la sorcellerie politique'' qu'il dit avoir observée depuis plusieurs décennies, dans la sphère politique gabonaise. Ainsi, pour mener à bien son projet, l'ancien membre du gouvernement aurait déjà reçu l'adhésion de plusieurs compatriotes. Lesquels, pour la plupart, n'avaient, jusqu'ici, pas encore intégré une formation politique. Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complèteRetournez à la rubrique Gabon politique GabonStandard (Image)

Lire l'article en entier

Related Posts

Yaoundé et Paris envisagent une collaboration dans la mise en application des plans de servitudes aéronautiques
Mer de Chine: la marée noire triple de taille
Meurtres des experts de l’ONU: report de la visite des magistrats congolais sur le lieu du crime