Prix de l’Arc de Triomphe: le pur-sang Clincher, nouvel espoir japonais

Prix de l’Arc de Triomphe: le pur-sang Clincher, nouvel espoir japonais

Ils en rêvent depuis toujours mais ne l’ont jamais gagné. C’est au tour du pur-sang japonais Clincher de porter les espoirs de tout un peuple pour un premier sacre dans le Prix de l’Arc de Triomphe dimanche sur l’hippodrome de ParisLongchamp. Arrivé en France, le 25 août, le cheval bai (marron) de quatre ans est stationné dans l’écurie de Pascal Bary à Chantilly (Oise), au nord de Paris. Il a fait ses débuts en compétition sur le sol français le 16 septembre dans le prix Foy en laissant ses preneurs sur leur faim: il a fini dernier après avoir longtemps occupé la pole position. Le jockey japonais Yutaka Take, arrivé lundi en France, le montera dans la plus grande course de galop au monde qui fera son retour dans son fief sur l’hippodrome de ParisLongchamp. Yutaka Take a assisté mercredi matin au galop d’entraînement de sa monture sur la piste des Aigles à Chantilly sous la selle de Kazuto Hasegawa. « Clincher a progressé depuis sa course à Longchamp dans le Prix Foy », a commenté lors d’une conférence de presse Yutaka Take. « Le cheval a changé depuis cette course de rentrée. La course du Prix Foy ne compte pas. Le plus important c’est dimanche », a ajouté la star nipponne qui a passé récemment le cap des 4.000 victoires. Yutaka Take « rêve » de gagner l’Arc avec ce cheval entraîné par Hiroshi Miyamoto. « Très excité », il « espère que Clincher, qui fera figure d’outsider face à la favorite, l’anglaise Enable (tenante du titre), réalise(ra) cet exploit ». Clincher est un cheval atypique au départ de cette course mythique dotée de 5 millions d’euros, dont 2,86 pour le vainqueur. Il n’a pas encore gagné une course de groupe 1 (le plus haut niveau). « Il court bien lorsqu’il est outsider. Je vais le monter sans pression. Je vais certainement encore le placer devant car c’est sa tactique de course », a-t-il dit. Cette année, Clincher sera le 17e pur-sang japonais depuis 1969 à tenter de relever ce défi sportif sur la distance de 2.400 mètres. Le plus près du but, Orfèvre, a fini deuxième en 2012 et 2013, confié au franco-belge Christophe Soumillon. Les supporters du pays du Soleil Levant devraient être encore nombreux dans les tribunes pour encourager leur champion. Depuis 2016, les Japonais peuvent parier sur l’Arc. Chaque édition, les paris des joueurs japonais sur cette course s’élèvent à une trentaine de millions d’euros lors de chaque édition. Cet article Prix de l’Arc de Triomphe: le pur-sang Clincher, nouvel espoir japonais est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Lire l'article en entier

Related Posts

Macron en Mauritanie où l’UA a achevé un sommet assombri par des attaques au Sahel
RDC : dix ONG saluent la décision de Joseph Kabila de ne pas briguer un troisième mandat
Kinshasa: coups de feu de nouveau à l’UNIKIN